Littérature latine-Histoire des textes

Littérature latine-Histoire des textes

Discipline rare Non

Présentation

 

- Premier semestre : Pompéi : reconstitution d’un espace littéraire

Le processus de romanisation de l’ancienne ville osque de Pompéi, colonisée par Sylla et caractérisée par la présence d’une tradition hellénistique vivante, a produit un espace littéraire riche et multiforme, mais moins connu que les vestiges archéologiques et artistiques qui sont visibles encore aujourd’hui. Afin de reconstituer la circulation des textes et les activités culturelles de Pompéi, nous nous intéresserons à trois types de sources :

1)      Les carmina Latina epigraphica pompéiens témoignent de la diffusion de la littérature alexandrine, mais aussi des liens étroits avec les avant-gardes littéraires de Rome, comme le prouvent la production épigrammatique du poète Tiburtinus par rapport à l’expérience néotérique ou l’émergence précoce de thèmes élégiaques dans plusieurs graffiti.

2)      En ce qui concerne le théâtre, les genres mineurs comme le mime et l’atellane offrent une vaste typologie de formes parodiques, allant de la représentation caricaturale de différents groupes sociaux jusqu’à la dérision des topoi tragiques, et finissent par « contaminer » d’autres formes d’écriture poétique.

3)      Enfin, certains documents de latin non-littéraire, comme les tablettes des Sulpicii et celles de L. Caecilius Iucundus, permettent de faire des parallèles avec la langue des affranchis du Satyricon et de jeter un nouveau regard sur le « réalisme » du roman.

 

 

- Deuxième semestre : Sénèque et la satire : une lecture de l’Apocoloquintose

À la demande du jeune Néron, en 54, Sénèque se trouva obligé d’écrire l’éloge funèbre de l’empereur Claude, responsable de son exil et de son absence de Rome pendant huit ans. Bien que le discours, prononcé par Néron, fût touchant et élégant, le public, qui en connaissait l’auteur, ne put retenir le rire devant l’exaltation rhétorique de la sagesse du défunt. En même temps, auprès du même milieu aristocratique qui avait assisté à cette laudatio, Sénèque fit circuler un pamphlet connu sous les titres de Ludus de morte Claudii et d’Apokolokyntosis, voire encore de Diui Claudii apotheosis per saturam. Il s’agissait là d’une invective personnelle âpre, décrivant Claude comme un être dépourvu de qualités intellectuelles et de force morale, qui, après sa mort, n’avait pu se faire admettre dans l’assemblée des dieux et qui avait fini par être envoyé aux Enfers comme esclave de l’affranchi Ménandre.

L’Apocoloquintose appartient au genre de la satire ménippée, mêlant prose et vers, tons sérieux et comiques, polémique et préceptes moraux d’inspiration cynique. Sénèque se sert de cette forme littéraire, pour produire un texte extraordinaire, qui inclut un nombre particulièrement élevé de citations et de réminiscences littéraires de toutes sortes, qui combine les niveaux linguistiques et stylistiques les plus différents, dans le but d’émettre, sous le voile de l’ironie, un verdict sans appel à l’égard d’un princeps fortement détesté.

 

 

 

Syllabus

- Premier semestre

Tous les textes seront distribués dans le cadre du séminaire et mis en ligne sur le carnet de recherche Littérature latine et histoire des textes : https://llhdt.hypotheses.org/.

 

- Deuxième semestre

L’édition de référence de l’Apocoloquintose est celle de Renata Roncali, L. Annaei Senecae Diui Claudii ΑΠΟΚΟΛΟΚΥΝΤΩΣΙΣ, Leipzig, Teubner 1990. Tous les textes seront distribués dans le cadre du séminaire et mis en ligne sur le carnet de recherche Littérature latine et histoire des textes : https://llhdt.hypotheses.org/.

Diplômes intégrant cette UE

En bref

Contact(s)

Composante

Responsable(s)

GARCEA Alessandro

Email : Alessandro.Garcea @ paris-sorbonne.fr