Littératures comparées - La haine du théatre

Littératures comparées - La haine du théatre

Discipline rare Non

Présentation

Poétique et politique des ruines, de Pétrarque à Anselm Kiefer

Le motif des ruines traverse la littérature et l’art de l’Occident, pour des raisons d’abord philosophiques : il incite à une méditation sur la fragilité des civilisations et la fugacité des choses humaines. L’objet du séminaire est de dégager des invariants de ce motif et son évolution à travers les siècles : de l’émotion des premiers humanistes à la vue des ruines de Rome à l’émergence d’une esthétique des ruines avec Diderot et Chateaubriand, débouchant sur une « archéomanie » généralisée au XIXe siècle, au moment où se constitue la notion de monument historique et le débat sur l’opportunité de restaurer les bâtiments ruinés par le vandalisme révolutionnaire. Au XXe siècle, la représentation des ruines met en lumière la violence de l’histoire et emprunte de nouveaux médias, la photographie ou l’installation. Le corpus comprendra des extraits d’œuvres littéraires, philosophiques et esthétiques, ainsi qu’une importante iconographie. Une brochure et une bibliographie seront distribuées en cours. Le séminaire sera évalué par un contrôle terminal.

Diplômes intégrant cette UE

En bref

Contact(s)

Composante