philosophie chinoise

philosophie chinoise

Discipline rare Non

Présentation

Année 2017/2018

Certaines notions de la philosophie chinoise antique continuent à jouer un rôle essentiel jusqu’à aujourd’hui en Chine (malgré l’hybridité de la modernité). Il importe donc de les examiner dans les sources classiques, tout en les contextualisant

A travers des lectures philologiques et herméneutiques de textes traduits, on verra comment des notions se sont constituées comme valeurs fondamentales concernant les sens de l’humain, du rituel, du juste, etc., comme principes de la moralité pratique, et comment les conceptions profondément paradoxales du « vide », du « non-agir », de la « transformation » sont devenues des notions-clefs dans la philosophie chinoise.

La lecture de grands textes de différentes périodes de l’histoire de la philosophie chinoise nous donnera l’occasion d’interroger les différences majeures entre les principaux courants de pensées, autour des rapports entre l’homme et le ciel, l’homme et la société.

Ces interrogations fourniront des ressources pour comprendre les assisses des modes de pensée ou manières de vivre en Chine ancienne, mais aussi pour réfléchir aux problématiques globales de notre époque, dans une perspective interculturelle.

Syllabus

Bibliographie sélective :

Jacques GERNET, L'Intelligence de la Chine : le social et le mental, Gallimard, 1994.

Anne CHENG, Histoire de la pensée chinoise, Editions du Seuil, 1998.



JULLIEN (dir.), Sujet, Moi et Personne, Cahiers du Centre Marcel Granet, Presses universitaires de France, 2004.



Nicolas ZUFFEREY, La pensée des Chinois, Marabout, 2014.

Diplômes intégrant cette UE

En bref

Contact(s)

Composante