Philosophie de l'art

Philosophie de l'art

Discipline rare Non

Présentation

organisé en un seul bloc CM/TD d'une durée de deux heures par semaine

Année 2017/2018

Art et jeu

Le vocabulaire des pratiques artistiques accorde une part importante au jeu, que ce soit celui des acteurs comme celui des couleurs, et Platon va même (Lois, VII) jusqu'à qualifier les danses de « plus beaux jeux qui soient ». D'un autre côté, si Kant place une certaine forme de jeu au cœur du jugement esthétique, c’est au détriment des jeux tels qu'ils sont pratiqués en société, qui ne sont compris que comme un divertissement. Ce cours partira donc de l'étonnement face au fait que le jeu semble être à la fois au cœur et en dehors de l'art, et tentera de comprendre les raisons de cette disparité. A l'heure où des collectifs comme « France Fiction » proposent de jouer aux billes dans un musée, quelle frontière tracer entre ces deux notions ?

Volume horaire

  • CM : 1 heure par semaine
  • TD : 1 heure par semaine
  • Nombre de semaines : 13

Syllabus

Bibliographie :

Adorno, Theodor Théorie esthétique, trad. M. Jimenez, Paris, Klincksieck, 2011.

Caillois, Roger Les jeux et les hommes, Paris, Gallimard, coll. « Folio Essais », 1992.

Huizinga, Johan Homo ludens, trad. C. Seresia, Paris, Galimard, coll. « Tel », 1988.

Kant, Immanuel Anthropologie d'un point de vue pragmatique, trad. A. Renaut, Paris, Flammarion, coll. « GF », 1999.

Kant, Immanuel Critique de la faculté de juger, trad. A. Renaut, Paris, Flammarion, coll. « GF », 2015.

Platon, Les Lois, 2 t., trad. L. Brisson, Paris, Flammarion, coll. « GF », 2006, livres I & VII.

Schiller, Friedrich, Lettres sur l'éducation esthétique de l'homme, trad. R. Leroux, Paris, Aubier, 1992.

 

 

Diplômes intégrant cette UE

En bref

Crédits ECTS 3

Contact(s)

Composante

Lieu(x)

  • Centre universitaire Clignancourt - 2, rue Francis de Croisset 75018 Paris