Archéologie de l'Antiquité tardive

Archéologie de l'Antiquité tardive

Discipline rare Non

Présentation

Archéologie de l’Antiquité tardive : histoire et pratiques – M. C. Michel d’Annoville

L’archéologie s’est imposée peu à peu dans les études consacrées à l’Antiquité tardive et au haut Moyen-Age (IVe-VIIIe siècles après J.-C.). Nous étudierons d’abord l’élaboration d’une discipline, l’archéologie, pour ensuite étudier ses champs d’études et notamment la naissance d’une archéologie chrétienne. Nous aborderons les moyens mis en œuvre sur le terrain, avec l’usage depuis une dizaine d’années, dans le cadre d’une archéologie dite préventive (loi de 2001), de méthodes d’analyses de plus en plus performantes. Le cours comprendra donc une partie théorique consacrée à la construction d’une discipline et l’analyse de dossiers portant sur des sites antiques tardifs et du haut Moyen-Age. Dans cette partie plus technique, nous observerons les moyens techniques qui permettent d’étudier les mutations des monuments caractéristiques d’une société en pleine transition.

  • Nombre de semaines : 13
  • Modalité de controle: Controle final

Syllabus

N. DUVAL et alii, Naissance des arts chrétiens, Paris, 1991.

J .-P. DEMOULE (dir.), Guide des méthodes de l’archéologie, Paris, 2002.

J.-P. DEMOULE et Ch. LANDES (dir.), La fabrique de l’archéologie en France, Paris, 2009.

A. SCHNAPP, La conquête du passé : aux origines de l’archéologie, Paris, 1996.

Informations complémentaires

Session 1

Contrôle terminal, CM : 1 épreuve terminale de 4h (100%).

Session 2

Epreuve orale.

Diplômes intégrant cette UE

En bref

Contact(s)

Composante